Swift

Addict Lover - Iris Hellen


Titre : Addict Lover
Auteure : Iris Hellen
Maison d’édition : Eden
Chroniqueuse : Sissie

Résumé :
Engluée dans les problèmes personnels, Cheyenne, une jeune chanteuse au début de carrière fulgurant, s’est réfugiée dans l’alcool. Pour soigner sa dépendance, elle accepte de partir en cure de désintoxication. Elle y rencontre Creed, un prodige de l’informatique qui a fait fortune dans les jeux vidéo et qui essaie de guérir son addiction aux médicaments. L’homme est exaspéré par le côté un peu trop provincial de la jeune femme… mais aussi irrésistiblement attiré. Malgré leurs différences, une passion se noue. Intense et exaltante. Mais quand Creed est rattrapé par son passé tumultueux, la jeune femme s’enfuit à des milliers de kilomètres, loin des trahisons et de la jalousie. Mais l’amour est une addiction dont on ne décroche pas si facilement…

Mon avis :
Addict lover pour moi a été un coup de cœur qui est lentement démarré mais qui a toujours grimpé en intensité. L’histoire de Cheyenne est hyper touchante, elle n’est pas le type de fille naïve qui est très loin des stéréotypes. En fait, pour moi cette histoire repousse tous les stéréotypes possibles et je lève mon chapeau à l’auteure pour ceci. Cheyenne a plusieurs secrets derrière la cravate et que ce soit celui que sont frère lui demande de garder ou encore celui qu’elle s’oblige à garder pour sauver un ami, ça fini par la ronger de l’intérieur. Son exutoire : l’alcool. Mais souvent dans ce genre de situation la descente est infernale et Cheyenne l’apprend à ses dépens. Elle prend la direction d’un centre de désintoxication en tout genre.
Là-bas elle y rencontre Creed Taylor, play-boy, bad-boy et beau gosse de service. Millionnaire, il a fait sa renommée dans les jeux vidéo. Une autre de ses caractéristiques, il n’apprécie guère Cheyenne qu’il adore qualifier de Vierge du Mississippi.
C’est facile de juger quand on ne connait pas la personne et Creed l’apprendra à ses dépens, car au contact de Cheyenne il en vient à se demander s’il n’a pas fait erreur sur la personne. Notre héroïne lui prouvera à mainte et mainte reprise simplement en étant elle-même.
Leur histoire d’amour ne sera pas un long fleuve tranquille parce qu’il demeure beaucoup de non-dit et une ex un peu folle. Cheyenne et Creed sont des battants et ils vont se battre pour leur amour.
Une chose qui m’a énormément plu dans cette histoire est le personnage d’Irving le frère autisme de Creed. Iris a su rendre le personne touchant, vrai, mais aussi authentique. Elle a su avec ce personnage secondaire donner de la profondeur à son histoire, lui donner une essence, de la vie.
Chacun des personnages secondaires à une personnalité unique. Que se soit de l’exubérante Shirley, à Irvin et son intelligence, Toshiro et son côté flegmatique. Ainsi que tous les autres que je ne nommerais pas, car la liste est aussi longue que le roman est intense et complet.
Je remercie Iris Hellen pour ce magnifique service de presse.


Vous airmerez sûrement:

0 commentaires

Flickr Images